Haydn, Mozart

1788

Michael Haydn (1737-1806)
Symphonie n°39 en do majeur, MH 478 / P.31 (1788)

Wolfgang Amadeus Mozart (1756–1791)
Symphonie n°39 en mi bémol majeur, KV 543 (1788)
Symphonie n°40 en sol mineur, KV 550 (1788)
Symphonie n°41 en do majeur « Jupiter », KV 551 (1788)

 

Les Talens Lyriques
direction : Christophe Rousset 

Christophe Rousset et les Talens Lyriques mettent à l’honneur la symphonie classique germanique dans ce programme qui réunit des œuvres de Michael Haydn (1737-1806) et de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), toutes composées en 1788, entre Salzbourg et Vienne.

Michael Haydn, moins célèbre que son frère ainé Joseph, surtout réputé pour sa musique religieuse, écrit toutefois plus de quarante symphonies durant sa carrière, accomplie en grande partie à la cour des princes-archevêques de Salzbourg, Sigismund von Schrattenbach et Hieronymus von Colloredo, aux côtés notamment de Leopold Mozart puis du jeune Wolfgang Amadeus, qui le tient en haute estime. Sa 39e symphonie en do majeur (P.31 ; MH 478), peu connue et de dimension modeste, en trois mouvements, n’en est pas moins éclatante, caractérisée par l’emploi de trompettes et timbales dans tous les mouvements et par son brillant final fugato.

Il s’agit donc d’une parfaite introduction aux trois dernières symphonies de Mozart, composées la même année, durant l’été à Vienne, sept ans après le départ du compositeur de Salzburg et trois ans avant sa mort.

Introduction lente et solennelle de la 39e en mi bémol majeur (KV 543) ; puissance dramatique de la célébrissime 40e en sol mineur (KV 550) ; et triomphe de la « Jupiter », 41e en do majeur (KV 551), elles constituent un véritable triptyque testamentaire à l’apogée du génie mozartien.