Actions culturelles

Rencontres

Les résidences des Talens Lyriques dans les collèges s’inscrivent dans un projet original, ambitieux, pluridisciplinaire et de longue durée.
Répétitions commentées
Les résidences sont organisées autour de temps forts lors des répétitions de l’orchestre au collège.

Les élèves sont plongés au cœur de l’orchestre lors des répétitions commentées par la médiatrice culturelle des Talens Lyriques. Ils apprennent à reconnaître les différents instruments et ils découvrent le travail exigeant d’un orchestre, les recherches de couleurs, de nuances, l’ornementation, l’équilibre entre les pupitres, etc.

« Je ne comprends pas pourquoi je n’écoute pas davantage cette musique, c’est génial ! »

Une élève du collège Langevin, pendant les répétitions des Horaces de Salieri à la Philharmonie de Paris

Concerts participatifs

Les concerts participatifs permettent une rencontre directe entre les élèves et les musiciens des Talens Lyriques. 

La médiatrice culturelle des Talens Lyriques présente un discours pédagogique adapté à chaque classe, qui évolue au fil des questions des élèves.

Ces concerts rompent avec les codes du concert classique, pour instaurer une proximité et un dialogue lors de ces moments privilégiés entre les artistes et les élèves.

EN SAVOIR PLUS
A la découverte
des lieux de
la musique

Les élèves explorent les lieux emblématiques de la musique où se produisent Les Talens Lyriques en concert : le Théâtre du Châtelet, le Théâtre des Champs-Élysées, l’Opéra royal de Versailles, etc.

 

Au Musée de la Musique, ils découvrent les instruments historiques caractéristiques de l’époque baroque et jouent eux-mêmes un arrangement d’une passacaille d’Armide, une tragédie lyrique de Jean-Baptiste Lully, compositeur à la cour de Louis XIV.

Au Château de Versailles, ils se promènent dans les lieux où était jouée la musique à la cour : l’opéra, la chapelle et les appartements du roi.

Témoignage

« La première rencontre avec Les Talens Lyriques a été fondatrice. Les élèves ont chanté leur chanson réécrite d’après Telemann et tout l’orchestre dirigé par Christophe Rousset les a accompagnés. Ça n’était pas prévu et c’était un très joli moment. J’ai été vraiment émue. On a tous senti l’importance de ce moment de rencontre pour les élèves comme pour les musiciens d’ailleurs.  »

Marine Balanger, enseignante en CM1 à l’école Lapierre à Alfortville