Platée

Jean-Philippe Rameau (1683 - 1764)

Ballet bouffon en un prologue et trois actes créé le 31 mars 1745 au Grand Manège de Versailles. Livret d’Adrien-Joseph Le Valois d’Orville d’après l’oeuvre de Jacques Autreau.

Distribution

Platée | Emiliano Gonzalez Toro
Thespis, Mercure | Cyril Auvity
Thalie, La Folie | Ana-Camelia Stefanescu
L’Amour, Clarine | Hanne Roos
Jupiter | Andrew Schroeder
Momus, Cithéron | Thomas Dolié
Junon | Isabelle Druet
Un Satyre | Frédéric Caton

 

Les Talens Lyriques
Ballet de l’Opéra national du Rhin
Choeurs de l’Opéra national du Rhin
Direction & clavecin | Christophe Rousset
Mise en scène | Mariame Clément
Chorégraphie | Joshua Monten
Décors et costumes | Julia Hansen
Dramaturgie | Clément Hervieu-Léger
Lumières | Reinhard Traub
Direction des choeurs | Michel Capperon

Présentation

Christophe Rousset, fervent défenseur de la musique de Rameau livrera sa version de cette œuvre difficile à ranger dans un genre mais annonçant celui de l’opéra comique. « Platée peut être considéré comme l’une des premières tentatives de porter le genre de l’Opéra comique au premier plan, en mettant l’intégralité du livret en musique. Alors que la “Querelle des Bouffons” n’éclate qu’en 1752, dès 1753 apparaissent les premiers exemplaires d’opéras-comiques, qui fleuriront durant toute la seconde moitié du XVIIIe siècle (…).» (Christophe Rousset, Jean-Philippe Rameau, Actes Sud-Classica, 2007). Les rouages comiques de Platée s’appuient sur les règles de la tragédie lyrique qui sont renversées et transgressées. Au-delà du ridicule des situations et des personnages, Rameau s’amuse en musique en jouant avec les mots, les accents, les rimes et les rythmes. Christophe Rousset et Les Talens Lyriques reprennent la production de Platée à l’Opéra national du Rhin (2010) en juin 2014.

Dans le cadre des commémorations du 250e anniversaire de la mort de Jean-Philippe Rameau.
Production Opéra national du Rhin
.

Diaporama

  • © Monika Rittershaus